Comment déduire le crédit d’impôt ?

Le crédit d’impôt peut vous aider à réduire l’impôt que vous devez payer à l’Etat. C’est un mécanisme fiscal qui vise, en effet, à réduire ou à annuler le montant de l’impôt dû. Le crédit d’impôt s’applique exclusivement sur l’impôt sur le revenu. Il s’applique également, et directement, sur le montant de l’impôt calculé par l’administration fiscale sur la base de vos revenus déclarés. Le crédit d’impôt ne fonctionne donc pas comme l’abattement fiscal qui baisse votre base imposable.

Le crédit d’impôt a été mis en place pour inciter les particuliers à investir dans des secteurs d’activité spécifiques et participer à la transition énergétique pour un développement durable.

Quels sont les avantages du crédit d’impôt ?

Le crédit d’impôt est très différent de la réduction d’impôt, bien que beaucoup les confondent encore. Ces deux dispositifs fiscaux sont similaires de premier abord, mais en les analysant bien, ils proposent des avantages différents.

Le crédit d’impôt permet au contribuable imposable ou non de bénéficier d’une réduction de son impôt à hauteur des dépenses qu’il a engagées pour la rénovation énergétique. Ce dispositif lui permet également de toujours bénéficier du crédit d’impôt même si ce montant est supérieur à son impôt dû.

Quels sont les différents crédits d’impôts ?

Il existe plusieurs types de crédits d’impôts : le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique), crédit d’impôt pour l’emploi d’un salarié à domicile, crédit d’impôt pour frais de garde d’enfant et crédit d’impôt pour dépenses d’équipements dans la résidence principale.

Le CITE est certainement le crédit d’impôt le plus populaire. Il permet de bénéficier d’un taux de réduction de 30% du montant des dépenses engagées pour les travaux de rénovation énergétique dans la maison principale du contribuable. Les dépenses sont plafonnées à 8.000 euros pour une personne célibataire, veuve ou divorcée, et à 16.000 euros pour un couple. Une majoration de 400 euros par personne à charge est également accessible.

Pour le crédit d’impôt pour l’emploi d’un salarié à domicile, le contribuable peut bénéficier d’une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 50% des dépenses engagées pour l’emploi direct d’un travailleur, d’une association agréée ou d’une entreprise. Les dépenses sont plafonnées à 12.000 euros par an pour un avantage fiscal d’environ 6.000 euros de crédit d’impôt.

Le crédit d’impôt pour les frais de garde d’enfant est aussi avantageux et attire de nombreux contribuables actuellement. Le montant de l’avantage fiscal varie en fonction de l’âge de l’enfant gardé et du lieu de garde. Le crédit d’impôt ne s’adresse pas aux contribuables au chômage dans ce contexte. En effet, ils ont droit à une réduction.

Et enfin, il y a le crédit d’impôt pour les dépenses d’équipements dans la résidence principale. Il est aussi possible d’en bénéficier en engageant des dépenses liées à l’aménagement dans un logement pour aider un proche âgé ou handicapé. Le taux peut aller jusqu’à 25% des dépenses engagées, avec une limite de 5.000 euros pour un célibataire et de 10.000 euros pour un couple pendant 5 années consécutives.

Un crédit d’impôt est aussi proposé par l’État pour les travaux réalisés dans le cadre de la prévention des risques technologiques ou PPRT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *